Somnang Association > La rentrée de nos petits protégés

La rentrée de nos petits protégés

La rentrée de nos petits protégés

Un été chargé pour l’association Somnang s’achève. Je vais tâcher de vous en faire un bref résumé.

Tout d’abord, comme vous le savez sûrement, par nos différents réseaux sociaux, un tout nouveau centre dans le quartier de la décharge a ouvert.

Tout n’a pas été simple puisque maintenant que les enfants se réunissent dans un lieu, il est nécessaire d’être connus du gouvernement. Or, le Cambodge est un pays torturé par un gouvernement à tendance dictateur… Les associations mettent non seulement en lumière les difficultés du pays mais elle donnent aussi un accès au monde extérieur à la population. Cela dérange et c’est aujourd’hui une véritable chasse à l’humanitaire qui s’opère dans tout le pays. Nous n’avons pas capitulé et entourés par nos amis, après quelques réunions aux allures de résistance nous avons envoyé notre dossier. Jack, Sophan et Sothorn ont fait un travail administratif incroyable !

Du côté des enfants, c’est un véritable rêve qui devient réalité. En quelques jours ils se sentaient déjà chez eux et avaient des petites habitudes qui s’installaient. Tout est à apprendre, de l’hygiène jusqu’aux règles de vie en passant par le calme et le silence, mais nos protégés sont tous plus adorables les uns que les autres, je ne m’inquiète pas pour leur évolution. De plus, de nouveaux petits rejoignent le groupe, c’est avec joie que nous les accueillons. Désormais, 30 enfants sont pris en charge par l’association grâce à vous tous. Un premier palier auquel nous nous arrêtons, pour ne pas être dépassés par les évènements.

Les médecins de Sol6, l’association de mon amie docteur Lucile, se sont rendus sur place en août. Comme chaque année, enfants et familles ont reçu les soins nécessaires. Ce sont prochainement les dentistes de Help Kampuchea qui arriveront à Phnom Penh pour le deuxième rendez-vous médical annuel, tout cela orchestré par mon amie Stella, sponsor de nombreuses associations au Cambodge.

Quelques nouveaux visages sont à vous présenter :

La femme de Jack

La femme de Jack va être engagée par l’association comme cuisinière. Elle travaillait précédemment dans des conditions terribles dans une usine de textile, nous sommes heureux de lui offrir une nouvelle chance. En plus de financer le centre, notre sponsor, le concept store Moi&toi a en effet souhaité offrir un repas tous les midis à nos petits. Ceci va se mettre en place à la rentrée.

J’ai connu Sothorn il y 7 ans. Il est né dans le quartier de la déchetterie et a fini par devenir assistant social pour dit-il « aider les familles pauvres de sa communauté », il est donc la personne idéale pour se joindre à nous. Dans les prochains mois nous avons pour projet de l’engager partiellement pour donner des cours de soutien aux enfants mais aussi des cours du soir à l’étage, aux parents qui souhaiteraient enfin pouvoir étudier.

 

Dans un futur encore plus lointain, nous aimerions garder une chambre dans le centre pour accueillir des volontaires et leur permettre de vivre une vraie expérience cambodgienne, en mangeant avec les enfants au centre et en leur donnant quelques cours. Le coût du voyage reviendra beaucoup moins cher que l’hôtel et tout l’argent sera bien sûr reversé à l’association.

Nous ne fonctionnerons qu’avec le bouche à oreille et un petit entretien sera prévu avant le départ. Si vous êtes intéressés par le projet, ou connaissez quelqu’un qui le serait, n’hésitez pas à nous en parler, cela nous permettra de savoir si ça vaut la peine de tenter le projet.

Nous remercions par ailleurs infiniment les cinq bénévoles qui se sont rendus sur place cet été, Jenna, Anaïs, Pierre, Jean-Marc et Jordan. Bravo à vous pour votre gentillesse et tout ce que vous avez apporté à nos enfants.