Jack

30 ans, Marié 2 filles.

Sa maman décède lorsqu’il a 18 ans. Il migre à Phnom Penh pour y trouver du travail. Il est engagé à la construction d’un hôtel, y travaille 9 heures par jour pour un salaire journalier de 1,5$. Ce travail est dangereux et les conditions, particulièrement difficiles. Il commencera par dormir dans la rue.

Deux ans après, l’hôtel étant construit, il est engagé par le propriétaire comme “homme à tout faire” le jour et garde la nuit. Son salaire mensuel est de 30$ (1$/jour).

En 2003, il rencontre un véritable ami qui aura pitié de sa situation et décidera de, chaque jour, lui apprendre l’anglais pour qu’il trouve une place de serveur. Six mois après, il est engagé ! Son salaire est de 60$ par mois (2$/jour).

Cinq ans plus tard, il trouve une place comme chauffeur de tuk-tuk dans une association pour transporter des volontaires. Il gagne 70$/mois (2,90$/jour) et cumule un autre emploi de garde de nuit, avec une autre association, payé 75$/mois.

Ses ressources n’étant pas suffisantes, il essaye de devenir barman pour économiser un peu d’argent et s’acheter un tuk-tuk.
En 2014, il parvient à se payer son premier tuk-tuk. Il est chauffeur le jour et travail dans un restaurant le soir. Des mois après, son tuk-tuk est volé…

Il décide de partir clandestinement pour la Thaïlande dans le but de gagner de l’argent plus rapidement et s’en procurer un nouveau.
Passer la frontière est un risque immense ! “Les policiers vous voient et n’hésitent pas à tirer” nous confiait t-il, “le passeur vous demande 80$”.

Lorsqu’il apprend que son père est très malade, il décide de rentrer. Il mettra tout son argent dans des soins pour le sauver.
Il faut donc repartir pour la Thaïlande mais par peur de reprendre le risque de mourir, il préfère payer un passeport 100$ et un visa 80$.

Prêt à repartir, c’est alors que Jack croise le chemin de l’association Somnang.

Les deux premières années, il vivait dans une chambre en photo ci-joint (chambre qu’il louait 35$/mois ! eau et électricité non comprises). Il a désormais emménagé avec sa famille dans le centre de jour Somnang, ouvert l’été 2017. Ceci permet d’assurer la surveillance de nos locaux et de loger décemment cette famille. La femme de Jack a elle aussi pu rejoindre l’équipe en tant que cuisinière. Sa mission étant de nourrir les enfants chaque midi.

Êtes-vous prêt à vous engager ?